share on:
Rate this post

Une croyance limitante peut être un obstacle majeur à votre bonheur et à votre réussite. Mais comment les identifier et savoir si vos croyances sont aidantes ou limitantes ? Dans cet article SEO, nous vous montrerons comment reconnaître vos croyances limitantes et comment les transformer en croyances aidantes afin de vous ouvrir à de nouvelles possibilités. Nous discuterons également de la façon dont vous pouvez utiliser les outils et les techniques disponibles pour identifier les croyances limitantes et les remplacer par des croyances plus positives. Enfin, nous partagerons des conseils pour vous aider à vivre pleinement et à réaliser vos rêves.Notre système de croyances se construit selon notre expérience, nos perceptions, notre éducation et participe à notre vision du monde. Ce sont des idées ou des phrases qui nous permettent d’avancer dans un milieu complexe rempli d’injonctions et de contre-vérités, mais surtout de quantité d’informations tellement importante qu’il est impossible de tout absorber.

Pour se rassurer et construire un monde qui nous ressemble, notre cerveau fait des « raccourcis » entre des expériences et des pensées pour simplifier notre façon de penser et en faire notre « cadre de référence ». Le système de croyance détermine donc ce qui est vrai ou important pour moi. Parfois, ces croyances nous empêchent d’avancer et d’opérer un changement. Alors comment identifier ses croyances limitantes ?

Croyance aidante ou limitante ?

En PNL, nous cherchons à identifier les croyances, non pas pour ce qu’elles sont mais pour ce qu’elles permettent ou bien empêchent.

Nous pouvons les distinguer en 2 catégories : les phrases ou pensées qui nous permettent de nous soutenir, de nous dépasser, d’aller de l’avant : ce sont les croyances aidantes. Par exemple, « Après la pluie vient le beau temps », « Quand on veut, on peut » ou bien encore « Il n’y a pas d’échecs, que des expériences » sont des croyances aidantes associées à des émotions positives et porteuses.

Côté négatif, les pensées de type : « Je suis trop vieille/vieux pour… », « Sans le bac on ne peut pas réussir dans la vie », « Je n’ai pas la volonté pour… » sont plutôt liées à des peurs, craintes ou des émotions négatives. Dans l’absolu, il n’y a pas de problème à penser cela. Sauf le jour où vous souhaitez passer à l’action et que vous vous sentez « empêché » par ce type de représentation qui devient presque une injonction à ne pas faire. C’est là où la croyance devient limitante.

Lire aussi  La gabapentine peut-elle améliorer votre sommeil ?

Prenons pour exemple une situation de changement de travail : la croyance « Je n’ai pas assez de diplômes » risque de vous conduire à écarter certaines offres d’emploi ou à sous-estimer vos compétences par rapport aux requis du poste. Il est fort probable que vous risquiez de ne pas postuler. Comme un cercle vicieux, vous contribuez ainsi à renforcer la croyance limitante (« je n’arrive pas à changer de travail, car je n’ai pas assez de diplômes, donc cela ne sert à rien que je postule »). Nous voilà donc dans une prophétie auto réalisatrice qui renforce la croyance limitante.

On peut regrouper ces dernières en 3 grandes catégories :

  • Le manque d’espoir (« Ça ne sert plus à rien… », « C’est la faute de… », « Je suis incurable… »)
  • Le manque de capacités  (« Je n’y arriverai jamais… », « Je n’ai pas la force, le courage, les autres peut-être, mais pas moi… »)
  • Le manque de mérite (« Je suis trop/pas assez… », « Je ne suis pas à la hauteur de… »)

Comment identifier ses croyances limitantes ?

Pexels

Comment les identifier ?

La bonne nouvelle, c’est que repérer ses croyances limitantes c’est déjà contribuer à résoudre une partie du problème ! Il s’agit d’identifier dans un premier temps cette petite phrase qui vous empêche d’avancer, et de la situer dans un contexte où vous vous sentez bloqué.

Prenons un exemple : « Je suis trop vieux/vieille pour retrouver du travail ». Identifiez d’où viennent ces phrases.  Ce sont peut-être des expériences répétées, malheureuses ou des phrases entendues dans notre éducation… :  « De nos jours, il ne fait pas bon être au chômage à 50 ans » et éventuellement quelles valeurs elles viennent renforcer (respect, altruisme, contrôle, fiabilité, etc.) dans la situation de référence, cela pourrait être : « L’expérience a un coût ».

Lire aussi  Quels sont les principaux concepts d'hygiène à connaître pour une vie saine ?

Ensuite, il convient de « déstabiliser » ou de « ramollir la croyance » pour la remplacer par une autre, plus positive et aidante. Placez la croyance dans un autre contexte, trouvez des contre-exemples et développez une pensée plus adaptée à votre situation. C’est ainsi que vous pourrez dépasser vos croyances limitantes.

Définissez des situations qui vous aideront à remettre en question vos croyances limitantes. Par exemple, « une personne licenciée à 56 ans a été embauchée » ou bien « à plus de 50 ans, je peux proposer mes compétences et me payer un salaire en adéquation avec mon expérience ». Une fois identifiées, ces situations augmenteront votre confiance en vous et vous permettront de développer votre cadre de référence.

Comment identifier ses croyances limitantes ?

Pexels

 

par Hélène Spada, coach professionnel et praticien PNL du réseau Medoucine.

Trouvez un praticien près de chez vous sur Médoucine.

À lire aussi :

  • La psychologie positive : c’est quoi exactement ?
  • 6 étapes pour réussir à prendre des décisions avec efficacité
  • Donner du sens à sa vie pour plus de sérénité

Quelle est la différence entre une croyance limitante et une croyance aidante ?

Une croyance limitante est une croyance qui vous limite et vous empêche d’atteindre vos buts. Une croyance aidante est une croyance qui vous permet d’atteindre vos buts et de vous sentir plus motivé et confiant.

Comment puis-je identifier mes croyances limitantes ?

Identifier vos croyances limitantes peut être fait en examinant vos pensées et en analysant vos réactions face à des événements ou des personnes particulières. Une fois que vous avez identifié ces croyances, vous pouvez les remplacer par des croyances plus positives et aidantes.

Quels sont les avantages d’identifier et de remplacer mes croyances limitantes ?

Identifier et remplacer vos croyances limitantes peut vous aider à atteindre vos objectifs, à vous sentir plus confiant et à améliorer votre bonheur général. Cela peut également vous aider à vous ouvrir à de nouvelles possibilités et à trouver des solutions créatives à des problèmes.