share on:
Rate this post

L’anxiété affective est un trouble couramment rencontré, et elle peut avoir des conséquences négatives sur la vie d’une personne. Heureusement, il existe des moyens efficaces pour aider les personnes anxieuses à trouver la liberté et à retrouver leur équilibre émotionnel. Dans cet article, nous allons examiner comment reconnaître et traiter l’anxiété affective, ainsi que des stratégies pour aider à la libérer. Nous explorerons des outils et des ressources disponibles pour les personnes anxieuses, ainsi que des conseils pour s’engager sur le chemin de la guérison et de la liberté. Enfin, nous fournirons une liste des principaux fournisseurs de soins de santé mentale qui peuvent aider à traiter l’anxiété affective.

Avez-vous entendu parler de l’anxiété affective ? Éprouvez-vous un sentiment d’insécurité à l’égard de votre partenaire ? Ou au contraire, craignez-vous d’être envahi ? Ces symptômes peuvent être le signe d’une anxiété affective. Quels sont alors les effets de ce trouble, comment le vivez-vous dans vos relations amoureuses et comment le dépasser ?

Comment se libérer de l’anxiété affective ?

Quels sont les symptômes de l’anxiété affective?

L’anxiété affective s’exprime par une crainte ou une insécurité dans les relations qui empêche l’expression de sa véritable identité. Elle peut provoquer des réactions physiques soudaines (palpitations, crises de panique, accélération du rythme cardiaque, surchauffe mentale) et perturber le sommeil, la concentration et l’humeur.

Selon le style d’attachement, cela peut se manifester par :

  • Un sentiment permanent de manque affectif : besoin intense d’être en contact avec l’autre, de se sentir rassuré et en sécurité. Ce type d’attachement s’appelle l’attachement anxieux. La peur associée est généralement le sentiment de rejet et le besoin est celui d’être connecté et rassuré.

Ou

  • Une aversion envers la proximité et l’échange avec son partenaire : besoin d’espace et de distance, crainte d’exprimer ses émotions et de ne pas être à la hauteur. Cela est plus connu sous le nom de l’attachement évitant, la peur associée est généralement celle de perdre sa liberté et le besoin est celui d’espace.

Dans les deux cas, ces réactions sont le résultat d’un mécanisme de défense et de protection inconscients pour gérer le sentiment de danger.

L’anxiété affective peut empêcher les gens de vivre la vie amoureuse qu’ils désirent vraiment. Si vous êtes en couple depuis longtemps, ces dynamiques peuvent s’installer et entraîner des conflits récurrents qui perturbent votre relation.

Lire aussi  Estomac gonflé : comment soulager la difficulté respiratoire ?

Idées fausses :

1 – Croire que cela ne changera jamais :

En se définissant  comme “anxieux” ou “évitant”, on s’approprie une étiquette à connotation négative dont il est plus ardu de se défaire. Et inversement si vous appliquez cette étiquette à votre partenaire. Vous pouvez employer des termes plus neutres pour identifier vos comportements dans vos relations amoureuses, d’après le psychologue S.Tatkin :

Ile : Personnalité indépendante et autonome, avec une inclination à mettre de la distance avec ses partenaires, en particulier lorsque des sujets plus intimes sont abordés. La communication est plus complexe. Le besoin éprouvé est celui d’espace.

Vague : Personnalité généreuse, donne et s’investit beaucoup dans une relation. A fréquemment l’impression de donner beaucoup et de ne pas recevoir suffisamment. Besoin fréquent de réassurance et de marques d’amour du partenaire.

Ancre : Profil équilibré, apprécie autant les moments “seuls” que les moments à deux. Apprécie la communication, l’engagement, le partage. Attend que les relations soient satisfaisantes pour les deux partenaires.

Comment se libérer de l’anxiété affective ?

 

Aucun profil n’est meilleur que l’autre, les besoins sont simplement différents. De plus, il n’est pas rare d’avoir une combinaison de plusieurs profils.

Selon votre contexte de vie, la personnalité des personnes que vous fréquentez, votre comportement relationnel est amené à évoluer. Ainsi, si vous êtes plutôt un profil “vague”, il est possible que votre profil change vers “l’île” ou “l’ancre” et inversement. Et ce au sein d’une même relation.

2 – Se sentir coupable – Se dire “je ne suis pas normal(e)” :

Ces réactions et sensations que vous observez sont des comportements habituels que vous avez développés en réponse à une situation. Ils interviennent à la suite d’un besoin non satisfait qui peut soit remonter à l’enfance, soit dans votre équilibre de vie d’une manière générale. Se sentir coupable pour ces réactions n’arrangera pas la situation et ajoute une “couche” de soucis qui ne vous aide pas.

Comment vaincre l’anxiété affective ?

Si vous vivez avec un sentiment d’anxiété affective, ces trois étapes pourraient vous offrir des clés essentielles pour vous libérer de ce fléau.

Étape 1 : Analyser

Afin de pouvoir refaire votre scénario, commencez par observer les situations qui vous provoquent un stress, ainsi que les sensations physiques qui l’accompagnent.

Par exemple :

1 – Un événement extérieur se produit et suscite en vous une réaction de stress (colère, tristesse, angoisse)

2 – Le stress vous envahit et vous passez par l’une des étapes suivantes :

    • Vous n’osez pas en parler à votre partenaire de peur de le/la blesser, de manquer de tact ou de provoquer un conflit
    • Vous passez beaucoup de temps à imaginer comment vous allez aborder ce sujet et élaborez le meilleur scénario possible selon ce que vous anticipez de sa réaction.

3 – Votre partenaire sent que quelque chose ne va pas et ses mécanismes de défense s’activent.

4 – Vous ressentez le stress de votre partenaire, ce qui vous pousse à activer vos propres mécanismes de défense.

Entraînez-vous à décrire le processus dans lequel vous vous engagez à chaque fois, de façon neutre et objective, y compris vos réactions physiques et vos pensées (comment ressentez-vous le stress, la colère ou la frustration ? Par une sensation de contraction, de chaleur, de fourmillement dans le corps ?).

Lire aussi  Quel lien entre fibrome utérin et prise de poids ?

Cet exercice vous aidera à mieux comprendre les contextes qui provoquent votre anxiété et à prendre facilement du recul.

Étape 2 : Réduire l’intensité émotionnelle :

Redescendre à un niveau d’intensité émotionnelle plus bas est nécessaire pour pouvoir aborder le sujet de manière plus calme et éviter de vous laisser emporter par des mécanismes de défense habituels.

Pour ce faire, pensez à pratiquer une activité sportive pour prendre l’air et sortir de votre monde intérieur, qui tend à se focaliser sur le passé. Pratiquez également des exercices de relaxation pour apaiser votre esprit. Vingt minutes peuvent suffire pour prendre du recul.

Étape 3 : Échapper à un schéma répétitif :

Observer ses réactions physiques et réduire l’intensité émotionnelle sont des étapes indispensables pour pouvoir progressivement modifier une réaction habituelle.

Pour surmonter l’anxiété affective, il est important d’exprimer clairement vos besoins à votre partenaire et de trouver un terrain d’entente afin que vos exigences respectives soient satisfaites.

Communication non violente pour vaincre l’anxiété affective :

La Communication Non Violente (CNV) est un outil qui permet d’exprimer ses ressentis et de se centrer sur ses propres besoins plutôt que sur la réaction de l’autre. Ainsi, votre partenaire comprend mieux la situation et est beaucoup plus enclin à satisfaire vos besoins.

Voici un exemple pour illustrer la différence entre une communication sans CNV et une communication avec CNV :

Sans CNV : « Tu n’as pas répondu à mon dernier message et je me suis senti(e) anxieux(se) toute la journée, je me demande si tu veux encore me voir ».

Avec CNV : « Quand tu ne réponds pas à mes messages, je me sens anxieux(se) car j’ai besoin d’organisation de mon agenda et de connexion avec toi ».

La CNV permet de :

  • décrire un fait de façon neutre (un message qui reste sans réponse)
  • exprimer les conséquences de ce fait
  • exprimer le besoin

Une fois les besoins exprimés, il est temps de trouver un terrain d’entente avec le partenaire, qui puisse satisfaire le besoin d’organisation et de connexion. Par exemple, un délai ou une forme de réponse à un message qui soient acceptables pour les deux. Il est important de garder à l’esprit que la CNV n’est pas une technique pour « imposer » subtilement une volonté spécifique, mais un moyen de mieux communiquer et de trouver un compromis.

Comment se libérer de l’anxiété affective ?

Etablissez une communication affective optimale :

Il est courant que l’on offre à son partenaire ce que l’on souhaite soi-même recevoir en matière d’amour et de tendresse. La bonne volonté est bien sûr louable, cependant ce qui est important pour vous ne l’est peut-être pas pour votre compagnon et vice-versa.

Rédigez chacun une liste et mentionnez trois choses que vous appréciez réellement venant de votre partenaire : un service qu’il/elle peut vous rendre? Un massage? un cadeau? une activité pratiquée ensemble? Des mots encourageants?.

Partagez vos listes respectives : vous constaterez qu’il existe différents moyens de communiquer son amour/son affection, que chacun possède son propre langage amoureux.

Durant les trois prochaines semaines, organisez-vous pour réaliser chaque semaine une des demandes de la liste. Cela permettra à chaque partenaire de se sentir aimé/valorisé selon ses propres critères, de créer une meilleure connexion et sur le long terme, de vous libérer de votre anxiété affective.

par Angélique Braise, sophrologue et coach intime recommandée du réseau Médoucine.

Trouvez un coach de vie recommandé près de chez vous sur Médoucine.

A lire aussi :

  • Comment gérer les différences de libido dans un couple ?
  • Un outil pour harmoniser et stimuler sa relation amoureuse
  • Sexualité : comment évoquer ses fantasmes ?

Q1 : Quels sont les signes d’anxiété affective ?

R1 : Les signes d’anxiété affective peuvent inclure des sentiments de crainte ou de peur, des pensées anxieuses ou des croyances irrationnelles, des troubles du sommeil, des difficultés à se concentrer, des maux de tête, des vertiges, des douleurs musculaires et des palpitations cardiaques.

Q2 : Quels sont les moyens de se libérer de l’anxiété affective ?

R2 : Les moyens de se libérer de l’anxiété affective peuvent inclure la relaxation, l’exercice, la méditation, l’expression des sentiments, la prise de conscience du moment présent, la pratique de techniques de respiration, le développement d’habitudes saines et la modification des pensées et des croyances irrationnelles.

Q3 : Quelles sont les interventions possibles pour traiter l’anxiété affective ?

R3 : Les interventions possibles pour traiter l’anxiété affective peuvent inclure le counseling, la thérapie comportementale et cognitive, la thérapie d’exposition et la médication.