share on:
Rate this post

Les douleurs menstruelles sont une réalité pour beaucoup de femmes, mais elles ne doivent pas être une fatalité. Heureusement, il existe des méthodes naturelles pour soulager ces douleurs et offrir un soulagement à court et à long terme. Dans cet article, nous allons explorer les méthodes naturelles pour soulager les douleurs des menstruations, y compris l’utilisation de chaleur pour diminuer la douleur, la prise de suppléments nutritionnels, l’exercice et la relaxation. Nous allons également discuter des avantages et des inconvénients de chacune de ces méthodes et de la façon dont vous pouvez déterminer laquelle est la plus adaptée à votre situation.

Le cycle féminin est amené à être déséquilibré par les perturbateurs endocriniens, les traitements hormonaux et autres conséquences de la vie moderne. Les douleurs menstruelles peuvent alors empêcher la femme de mener une vie normale. Pour aider l’organisme à retrouver un rythme naturel et pour soulager ces douleurs, les plantes sont les meilleures alliées. Michel Pereira, naturopathe du réseau Medoucine, nous offre une explication sur le fonctionnement hormonal et comment les plantes peuvent aider.

Comprendre l’origine des maux liés aux règles

L’ovulation, fait majeur du cycle, le divise en deux parties bien distinctes selon sa composition hormonale.
C’est par la phase folliculaire ou pré-ovulatoire, dominée par des hormones de type oestrogènes, que le cycle débute et ce, du premier jour jusqu’au 14e. Il est caractérisé par une température corporelle basse. La phase dite lutéale ou progestative, contrôlée par la progestérone, succède à l’ovulation et s’étend jusqu’aux menstruations suivantes. Elle se caractérise par une hausse de la température, qui suit le fameux pic ovarien, et une période de stérilité féminine.
Pour saisir les troubles du cycle, il faut s’intéresser aux effets secondaires des oestrogènes et de la progestérone. Les oestrogènes sont présents durant la première partie du cycle, en vue de la maturation et de la régénération de l’endomètre. Ils favorisent l’accumulation de liquide (expliquant l’oppression des seins et de la peau) et les fluctuations de l’humeur. La progestérone, elle, est diurétique et stabilise le moral.
Les douleurs peuvent apparaître lorsque les hormones se trouvent déséquilibrées, ce qu’on désigne par hyper-oestrogénie relative. On parle de”relative”car la progestérone peut être à la fois trop basse ou à un taux normal, mais les oestrogènes trop nombreux. Dans tous les cas, l’eau s’accumule, comprimant les nerfs du bas-ventre et provoquant des douleurs menstruelles.

Quelle est la solution pour retrouver l’harmonie et prévenir la douleur ?

Pour rétablir l’équilibre des hormones féminines, il est important de limiter l’exposition aux perturbateurs endocriniens, qui ont la capacité de copier ces hormones. Il est également essentiel de soutenir le travail du foie et des intestins, car ils ont un rôle crucial dans le désengagement et le recyclage des hormones.

Lire aussi  Eafit Avis : Découvrez les témoignages sur cette marque de produits santé

Prendre soin de son foie

Les femmes sont confrontées à une exposition constante à des excès d’hormones, que ce soit à cause des contraceptifs, des perturbateurs endocriniens présents dans plusieurs produits du quotidien ou à la pollution. La consommation régulière de tabac, d’alcool, ainsi que l’alimentation trop riche en sucre et en graisses saturées peuvent rapidement surcharger le foie et le rendre incapable de dégrader et de vider efficacement les toxines et les oestrogènes. Ces derniers retournent alors dans la circulation sanguine en excès, ce qui peut entraîner l’hyper-oestrogénie.
Pour soutenir le foie dans son travail et l’aider à évacuer les déchets et toxines, adopter une bonne hygiène alimentaire est crucial. De plus, profiter des avantages détoxifiants de certaines plantes telles que le chardon Marie, l’artichaut, le radis noir et le romarin est bénéfique. Avoir un bon transit intestinal pour faciliter le processus d’évacuation est aussi important et peut être obtenu en ingérant des aliments riches en fibres, tels que des légumineuses, des céréales complètes, du psyllium et de la racine de chicorée. Protéger son foie est une étape fondamentale pour les femmes afin de prévenir les risques liés aux cancers hormonaux dépendants, ainsi que les autres problèmes associés à un excès d’hormones.

Adopter une bonne santé

Une alimentation et des soins corporels adaptés sont importants pour ne pas surcharger l’organisme et notamment le foie. La consommation de sucres visibles ou cachés (farine blanche, céréales raffinées, aliments sucrés…) devra être réduite, ainsi que les mauvaises graisses (celles que l’on qualifie de saturées). Il faudra aussi prêter attention à l’apport en oméga 3 (acides gras polyinsaturés) qui ont des effets bénéfiques sur la santé cérébrale, cardio-vasculaire et hormonale. Les oméga 6 (graisse de viande, huile de tournesol, de maïs, de pépin de raisin) devront être consommés avec parcimonie, car le rapport optimal est de 4 fois plus d’oméga 6 que d’oméga 3. Une importante quantité de légumes et de fruits est nécessaire pour l’apport en minéraux, vitamines, antioxydants et fibres. Enfin, il est conseillé de privilégier les aliments et produits cosmétiques bio afin d’éviter les pesticides et les perturbateurs endocriniens.

Diminuer le stress

Le stress déplace une source de progestérone au profit de la fabrication de cortisol (l’hormone du stress) et aggrave le déséquilibre par manque de progestérone. Pour réagir à ce phénomène, il est important de tenter d’abaisser son niveau de stress. Pratiquer une activité sportive régulière pour améliorer la circulation sanguine et lymphatique sera bénéfique. Le sport permet l’oxygénation et la nutrition des organes, mais aussi l’élimination des toxines et des déchets, ce qui aide aussi à évacuer le stress.

Réguler et équilibrer le cycle menstruel par les plantes

Les plantes sont capables de combattre les troubles hormonaux. La jeune pousse de framboisier (gemmothérapie) est la plante de la femme et contribue à l’harmonisation des hormones féminines à tous les stades de la vie (puberté, ménopause, post ou pré ménopause). Elle offre également un bien-être à la femme et à la jeune fille. Les huiles d’onagre et de bourrache, combinées, aident à conserver l’équilibre hormonal, à favoriser le confort pendant le cycle menstruel et à maintenir une belle peau. Pour obtenir le mélange de plantes adapté à votre situation, le conseil d’un naturopathe est fortement recommandé.
D’autre part, la réflexologie plantaire peut aussi être envisagée. Cette méthode consiste à éliminer les tensions et les blocages par une technique manuelle (pression sur les zones réflexes du pied). Le réflexologue active les capacités d’autorégulation du corps et améliore l’équilibre hormonal féminin.

Lire aussi  Comment une affiche de kinésithérapie peut-elle attirer l'attention et informer efficacement ?

Comment soulager la douleur menstruelle ?

Lorsque les douleurs menstruelles sont intenses, l’huile essentielle d’estragon, reconnue pour ses propriétés antispasmodiques, peut aider. Il suffit de mélanger 5 gouttes dans 5 gouttes d’huile végétale et d’effectuer un massage sur le bas du ventre. Une bouillotte chaude, placée sur le foie, peut aussi contribuer à soulager la douleur, car le foie réagit bien à la chaleur.

Il est important de garder à l’esprit que les symptômes liés au cycle menstruel (syndrome prémenstruel, règles douloureuses, cycles irréguliers) ne sont pas une fatalité et ne doivent pas être acceptés. En prenant soin de soi et de sa féminité, ces désagréments peuvent être évités.

Par Michel Pereira, thérapeute recommandé du réseau Medoucine.

Pour plus de conseils sur le bien-être

  • Comment mêler art et méditation pour un bien-être durable ?
  • Quels bienfaits peut apporter le massage Shiatsu ?
  • Comment valoriser sa vie et ses possessions ?
  • Quels bénéfices la réflexologie peut-elle apporter en cas d’insuffisance rhénale ?
  • Comment vaincre les acouphenes pour retrouver la paix ?
  • Apprendre à mettre en valeur une personnalité introvertie ?
  • Comment renforcer son système immunitaire si on se sent fatigué ?
  • Quelle est la meilleure solution naturelle pour soulager la douleur ?
  • Question 1 : Quels sont les bienfaits des méthodes naturelles pour soulager les douleurs des menstruations ?

    Réponse 1 : Les méthodes naturelles offrent une solution naturelle pour soulager les douleurs des menstruations, telles que les douleurs abdominales, les maux de tête, les crampes et les nausées. Elles peuvent aussi aider à réduire le stress et l’anxiété associés aux menstruations.

    Question 2 : Quelles sont les méthodes naturelles pour soulager les douleurs des menstruations ?

    Réponse 2 : Les méthodes naturelles incluent l’utilisation de plantes médicinales, l’acupuncture, le massage, l’acupression, la méditation et l’exercice physique.

    Question 3 : Quels sont les autres avantages des méthodes naturelles pour soulager les douleurs des menstruations ?

    Réponse 3 : Les méthodes naturelles pour soulager les douleurs des menstruations peuvent également aider à améliorer le sommeil, la digestion et l’humeur. Elles peuvent aussi aider à maintenir un bon équilibre hormonal et à soutenir le système immunitaire.