share on:
Rate this post

La parondotite est une infection des gencives qui peut être très douloureuse et qui peut avoir des conséquences négatives sur la santé bucco-dentaire. Malheureusement, de nombreuses personnes ignorent les symptômes et les dangers de la parondotite et ne la prennent pas au sérieux. Dans cet article, nous allons examiner ce qu’est la parondotite, ses symptômes et les mesures que vous pouvez prendre pour la prévenir et la traiter. Nous verrons aussi pourquoi il est important de prendre la parondotite au sérieux et de la traiter rapidement. Enfin, nous verrons comment un professionnel de santé bucco-dentaire peut vous aider à traiter et à prévenir cette infection.

Découvrez-en plus sur le lien entre la santé bucco-dentaire et la santé en général ! Alors que les caries diminuent, les maladies parodontales s’accroissent et sont un sujet de préoccupation pour le monde médical. Des études ont mis en lumière un lien entre les affections parodontales, dont la parodontite, et certaines pathologies. L’Inserm a publié des résultats à ce sujet en 2018. Découvrez plus sur les maladies parodontales et en particulier sur la parodontite.

Tout commence par une dysbiose buccale

Notre bouche abrite un microbiote complexe, composé d’une multitude d’espèces de bactéries et de micro-organismes : aérobies, anaérobies, champignons et virus. Cela engendre une flore pathogène et une flore non pathogène.

Cet écosystème se maintient en eubiose lorsqu’il est en bonne santé. Les bactéries protectrices limitent alors le nombre de bactéries opportunistes et de pathogènes qui nous menacent.

Malheureusement, cet équilibre peut être détruit et engendrer une dysbiose buccale, où les mauvaises bactéries prennent le dessus sur les bonnes.

Ce déséquilibre et l’accumulation de bactéries pathogènes peuvent causer des caries et des réactions inflammatoires locales et favoriser les maladies parodontales.

Les mauvaises bactéries se répandent et forment un biofilm, la plaque dentaire. Si le système immunitaire ne parvient pas à se défendre, des problèmes peuvent survenir. Le biofilm devient alors favorable au développement des bactéries à l’origine d’une réaction inflammatoire, au niveau de la jonction gencive-dent : une maladie parodontale.

Maladies gingivales et parodontales

Ces affections sont caractérisées par une gingivite dans un premier temps et une parodontite ensuite.

Gingivite

Près de la moitié de la population française âgée de plus de 35 ans est atteinte de gingivite.

Cette atteinte de la gencive se traduit par une rougeur et une inflammation des tissus. Les gencives deviennent lisses, gonflées et saignent facilement.

La gingivite est relativement aisée à traiter, mais il faut néanmoins la prendre au sérieux pour ne pas qu’elle ne s’aggrave et devienne une parodontite, beaucoup plus grave et difficile à soigner.

Parodontite

Entre 20 et 50 % des adultes sont touchés par la parodontite et 27% des personnes âgées de 35 à 65 ans à un stade avancé.

Lire aussi  Comment soulager la douleur à la respiration ?

Cette affection affecte l’ensemble des tissus soutenant la dent : gencive, os alvéolaire, ligament alvéolo-dentaire et cément.

En raison de la dysbiose buccale, la plaque bactérienne et le tartre se détachent de la dent et créent une poche parodontale qui est un nid à bactéries.

Cela provoque une inflammation chronique qui s’aggrave avec des périodes d’abcès parodontaux. Par ailleurs, l’os qui entoure les racines des dents se détruit et les dents finissent par se déchausser.

Cette pathologie peut s’accentuer si les défenses immunitaires sont affaiblies.

Signes et indications de la parodontite

Les symptômes peuvent être divers et variés. La gingivite est le premier stade de la parodontite et sans saignement peut être présente. Voici quelques indicateurs à surveiller :

  • des saignements sans raison, pendant le brossage ou lors des repas (gingivite)
  • une sensibilité aux températures chaudes et froides
  • une altération de la couleur des gencives
  • un allongement de la partie visible de la dent
  • une réduction des gencives
  • un déplacement des dents et de l’espace entre elles
  • une chute spontanée des dents
  • des abcès parodontaux, une inflammation locale avec une infection
  • des poches entre la gencive et la dent, caractéristiques de la parodontite
  • une mauvaise haleine

Pour vérifier si la parodontite est présente, votre dentiste pourra procéder à une radiographie de la perte osseuse et à une analyse microbiologique du contenu des poches.

Les causes potentielles de parodontite

Des éléments variés peuvent contribuer au développement de la parodontite sans pour autant la provoquer directement. L’accumulation de ces facteurs augmente le risque de souffrir de parodontite.

Ces facteurs sont :

  • une mauvaise hygiène buccale
  • l’accumulation de tartre
  • une alimentation riche en sucre et acide
  • le grignotage
  • un manque de vitamines et nutriments (vitamine C, vitamine B3)
  • le tabac
  • le stress
  • des variations hormonales (puberté, grossesse, ménopause)
  • certains médicaments (antidépresseurs, anti-inflammatoires, contraceptifs, antibiotiques, traitements contre certains cancers)
  • des dents mal placées, qui se chevauchent
  • des facteurs héréditaires

Plusieurs autres maladies peuvent également favoriser la parodontite : le sida, l’anorexie, l’anémie, le diabète non traité et l’hémochromatose.

Le risque de parodontite s’accroît avec l’âge et est plus répandu chez les hommes.

Des facteurs socio-économiques peuvent également avoir un impact.

Conséquences de la parodontite

Des études récentes suggèrent que les affections parodontales sont liées à diverses maladies, notamment les maladies cardio-vasculaires, le diabète, les affections pulmonaires, le risque d’accouchement prématuré, les cancers et l’obésité.

L’inflammation chronique peut s’installer progressivement, car le système immunitaire est sur-sollicité lorsque des bactéries buccales et leurs déchets sont transportés par le sang vers d’autres organes (paroi des artères, pancréas, adipocytes, etc).

Risque d’accouchement prématuré

Les femmes enceintes avec une parodontite sévère ont 3 à 7 fois plus de chance d’avoir un accouchement prématuré et un bébé de faible poids, ce qui est souvent associé à une prééclampsie (une complication courante de la grossesse liée à une hypertension artérielle). Il est donc important d’aller chez le dentiste avant de concevoir un enfant.

Maladies cardio-vasculaires

Les risques d’atteinte cardio-vasculaire sont 25 % plus élevés en cas de parodontite. Les recherches dès les années 90 ont montré que 20 bactéries buccales liées à la parodontite étaient présentes chez ceux qui souffrent d’un syndrome coronarien (obstruction d’une ou plusieurs artères coronaires).

Lire aussi  Perdre du poids avec l’EFT

Diabète

La parodontite est reconnue comme la 6ème cause de complications du diabète. Elle peut affecter le taux de glycémie des diabétiques et la glycémie élevée est à son tour un facteur de parodontite.

Polyarthrite rhumatoïde

Cette maladie auto-immune est caractérisée par la destruction progressive et irréversible du cartilage des articulations (doigts, poignets, genoux, pieds, etc). Les personnes atteintes ont 2 fois plus de risques de souffrir de parodontite, en raison de l’inflammation.

La parodontite est également associée à d’autres pathologies, telles que des infections pulmonaires, des accidents vasculaires cérébraux, des problèmes rénaux, des cancers digestifs, des maladies neurodégénératives. Des essais cliniques sont en cours en France.

Prévenir pour une bonne hygiène bucco-dentaire

La prévention reste la meilleure solution pour éviter les problèmes dentaires. Il est important de soigner une gingivite et de découvrir ses causes pour ne pas avoir des récidives et un développement de la parodontite.

Voici quelques précautions simples à prendre :

  • se brosser les dents après chaque repas ou au moins deux fois par jour
  • utiliser des brossettes ou du fil dentaire pour nettoyer entre les dents
  • utiliser une brosse à dents électrique sonique
  • utiliser un dentifrice naturel
  • gratter la langue avec la brosse à dents ou un gratte-langue
  • faire un détartrage 1 à 2 fois par an

En cas de gingivite, le but est de réduire l’inflammation et de stopper l’évolution vers une parodontite. Voici des solutions naturelles pour y parvenir :

  • Le bicarbonate de soude : un bain de bouche à base de bicarbonate de soude (1 cuillère à café dans un verre d’eau avec du sel) peut être fait une fois par semaine jusqu’à ce que l’inflammation disparaisse. Attention à ne pas le faire sur le long terme.
  • L’hydrolat de laurier noble : l’hydrolat de laurier noble a des propriétés antiseptiques qui peuvent être utilisées en bain de bouche.
  • L’huile essentielle de tea tree : 1 goutte renferme des vertus antibactériennes, à mettre sur la brosse à dents.
  • La sauge : elle est antiseptique et antibactérienne. Il existe des dentifrices naturels à base de sauge.
  • Le papayer : des dentifrices à base de papayer sont très efficaces pour lutter contre le biofilm (plaque dentaire).
  • L’huile de coco : L’huile de coco a des propriétés antibactériennes et apaisantes. Elle peut être utilisée en bain de bouche le matin, à jeun et pendant 10 minutes.

En cas de parodontite, un traitement chez le dentiste est indispensable. Cependant, le brossage régulier et une hygiène bucco-dentaire rigoureuse peuvent ralentir la progression de la maladie. De plus, le dentiste holistique est à même de vous guider.

Prenez soin de vos dents ! C’est également prendre soin de votre santé.

Par Solenn Pin, Naturopathe et Aromathérapeute recommandée du réseau Médoucine.

Quelle est la cause de la parondontite ?

Réponse:

La parondontite est causée par une accumulation de plaque et de tartre sur les dents.

Quels sont les symptômes de la parondontite ?

Réponse:

Les symptômes de la parondontite comprennent des saignements des gencives, des douleurs dentaires, la sensibilité des dents et des gencives rouges et gonflées.

Comment puis-je prévenir la parondontite ?

Réponse:

La meilleure façon de prévenir la parondontite est de se brosser les dents et de les filer doucement deux fois par jour, de se rincer la bouche avec un rince-bouche sans alcool et de se rendre régulièrement chez le dentiste pour un nettoyage et un examen dentaire.