share on:
Rate this post

Si la solution n’est pas dans le titre, l’élément essentiel du bien-être, en revanche, s’y trouve bel et bien : l’équilibre. L’esprit sain dans un corps sain ne s’acquiert par aucune solution miracle, ni par aucun remède de cheval : il est le fruit d’un effort simple mais efficace et, surtout, d’un mode de vie harmonieux. Ce constat classique fonctionne aussi pour le numérique.

Or, qui dit harmonieux ne dit pas austère, ni monacal. Une bonne hygiène de vie n’implique nullement de se couper des plaisirs : elle demande seulement de maîtriser nos désirs afin de mieux en profiter, tout en faisant les bons choix aux bons moments.

Le numérique : allié ou ennemi du bien-être ?

Le numérique a facilement mauvaise presse, et pour cause : il est réputé nous isoler, accaparer notre temps de façon stérile, nous user l’esprit autant que les yeux… Autant d’accusations qui peuvent avoir un fond de vérité mais qui, comme en tout domaine, sont sans valeur lorsqu’elles sont assénées sans nuance. Il est cependant vrai que la place désormais occupée dans nos vies par le numérique peut faire frémir tant elle est grande.

Pourtant, sauf à vouloir nous couper de notre époque, il est inconcevable de vivre hors du numérique, tout comme il serait vain de ne pas en reconnaître les qualités. On les oublie trop facilement, tant elles nous sont désormais familières : accès à l’information, instantanéité, affranchissement des distances dans les rapports humains, etc.

Lire aussi  HEPAPHENOL : danger pour l'organisme

Et les plaisirs ?

Là aussi, le numérique nous offre un infini de possibilités qu’il serait malheureux de négliger. Distractions en tous genres, vidéos sur tous les sujets et, bien sûr, jeux vidéo en solo ou en ligne. Ce dernier domaine est peut-être celui qui a connu l’évolution la plus spectaculaire ces dernières décennies.

Voilà bien un exemple pour illustrer notre propos. Le jeu en ligne est-il néfaste ? Faut-il s’en priver ? Non. Il faut vivre avec son temps et profiter de ses charmes, mais savoir aussi ne pas être prisonnier des sirènes du consumérisme. Le joueur de jeux vidéo avisé lit les tests des dernières sorties avant de se consacrer à un nouveau jeu, le parieur sportif se tient au fait des événements de son sport, le joueur de casino définit une sélection de casinos et de machines de qualité. Il préférera notamment un casino VIP plutôt que du tout venant, au même titre que l’amateur de jeux vidéo préféra jouer depuis une plate-forme réputée pour ses services et ses offres.

L’équilibre en toute chose

Insistons sur ce point, car c’est la clef. Au fond de nous, nous savons toujours quand nous abusons des bonnes choses. Il ne tient donc finalement qu’à nous, non pas de nous en priver, mais bien de leur poser les limites du bon sens, ce qui a le double avantage de nous permettre de mieux en profiter lorsque nous nous y consacrons, tout en garantissant notre épanouissement et notre bien-être.

Ainsi : restez connecté. Scrollez, visionnez, jouez. Mais faites-le avec bon sens. Parcourez votre fil d’actualité, mais pas pour tuer le temps. Regardez des vidéos pour vous instruire comme pour vous distraire, mais n’en faites pas une fuite face à l’ennui. Jouez sans rougir, que ce soit sur votre console favorite ou sur une plateforme de casino en ligne, mais jouez toujours par pur plaisir et non par habitude.

Lire aussi  Le Shredded Wheat est-il bon pour vous ?

En somme, le secret, si tant est qu’il y en ait un, c’est que, quels que soient vos plaisirs, aucun n’est à supprimer : tous, en revanche, sont à maîtriser. “Il faut manger pour vivre et non vivre pour manger”, dit un adage. Voilà qui résume au mieux ce qu’est un mode de vie sain – physiquement comme intellectuellement. Voilà aussi la différence entre un numérique mis à notre service et un numérique dont nous serions les consommateurs dépendants.