share on:
Rate this post

Les douleurs sont un problème de santé courant et peuvent être extrêmement ennuyeuses. Heureusement, il existe des solutions efficaces et naturelles disponibles pour soulager la douleur, sans recourir aux médicaments. Dans cet article, nous examinerons les différentes solutions naturelles contre la douleur qui peuvent être efficaces pour soulager les symptômes et permettre une guérison. Nous discuterons également des avantages et des inconvénients de ces traitements naturels et des moyens de les incorporer dans votre routine de soins de santé. Enfin, nous examinerons quelques exemples de traitements naturels contre la douleur et comment ils peuvent être utilisés pour soulager les symptômes.

Avez-vous déjà entendu parler des antalgiques, ces médicaments utilisés contre la douleur? Nombre d’entre nous recourent à l’auto-médication avec des remèdes comme le paracétamol, l’aspirine et l’ibuprofène. Ce sont des produits familiers, mais ne vous y trompez pas, ils ne sont pas sans risques : une consommation supérieure à 3 grammes de paracétamol par jour peut entraîner des lésions graves du foie si les prises ne sont pas espacées de 6 heures.

Si vous cherchez des alternatives naturelles, la naturopathie propose des remèdes pour soulager la douleur. Vous pouvez les utiliser comme complément aux antalgiques classiques ou comme traitement de fond.

1- Traitement des douleurs ponctuelles

L’arnica, la plante des bobos du quotidien

Une bosse, une brûlure, un coup de soleil, une ecchymose… Si vous avez des enfants, ou si vous faites des activités en plein air, optez pour des baumes et des pommades. Ces formes sont plus pratiques à transporter. La seule contre-indication à l’arnica est qu’elle ne doit pas être appliquée sur une plaie ouverte.

Pour les mêmes types de problèmes, le souci des jardins est également efficace pour les brûlures et les petites plaies. On le trouve sous forme de baume ou de macérat huileux.

L’huile essentielle de menthe poivrée

Elle est fort utile pour soulager les maux de tête et les migraines grâce à son effet rafraîchissant. Elle permet de diminuer la sensation de douleur. Attention cependant de bien l’utiliser. Il ne faut pas l’appliquer autour des yeux. Son usage est à éviter pour les asthmatiques, épileptiques, femmes enceintes et allaitantes et enfants de moins de 6 ans.

La gaulthérie odorante, l’amie des sportifs

Son huile essentielle calme les douleurs musculaires rapidement. Quelques précautions d’utilisation s’imposent : la gaulthérie est déconseillée aux femmes enceintes et allaitantes, aux enfants de moins de 6 ans, aux asthmatiques et aux épileptiques, ainsi qu’aux personnes sous traitements anti-coagulants et aux personnes allergiques aux salycilés, ou avant une opération chirurgicale. Elle peut irriter la peau, donc prenez soin de la diluer dans une huile de massage avant utilisation. Pour une meilleure efficacité, on peut l’associer à la menthe poivrée, à l’eucalyptus citronné et au romarin à camphre.

Lire aussi  Asp Médical : Comprendre l'Aspiration Sous Vide en Situations d'Urgence

2- Soulagement des douleurs chroniques

Différentes de celles qui sont ponctuelles, ces douleurs se manifestent régulièrement. Les plus communes sont les douleurs articulaires, les douleurs intestinales, les maux de tête et les crampes menstruelles.

L’harpagophytum pour des articulations robustes

Ce remède d’origine africaine s’est imposé pour lutter contre les douleurs articulaires. Il est possible de le préparer soi-même à partir des racines. Il faut ajouter 5g de plante à un demi-litre d’eau, à consommer durant la journée. Aucun effet secondaire n’est relaté.

La résine d’encens, les feuilles de cassis, l’écorce de saule, et les feuilles de frêne sont également des remèdes pour soulager les douleurs articulaires. Tous ces produits peuvent être consommés sous forme de tisanes ou de décoctions à réaliser soi-même, à l’exception de l’encens.

Grande camomille ou matricaire contre les douleurs féminines

Cette plante est très réputée pour ses effets bénéfiques contre les maux de tête et les migraines, ainsi que pour les règles douloureuses. Les fleurs sont consommées sous forme de tisane ou encore d’extrait hydro-alcoolique. On peut en prendre quotidiennement pour une efficacité à long terme.

Le giroflier

Cette plante, à l’origine du clou de girofle, est efficace contre les maux dentaires liés à une infection, ainsi que contre les troubles digestifs. On peut appliquer des clous de girofle directement sur la dent ou utiliser l’huile essentielle obtenue. Il est déconseillé aux asthmatiques, aux épileptiques, aux femmes enceintes et allaitantes de consommer l’huile essentielle de giroflier.

3- Calmer l’inflammation persistante

L’harpagophytum et la camomille sont spécifiquement utilisés pour atténuer une douleur localisée. Il existe également des principes actifs qui sont efficaces d’une manière générale. Cela signifie qu’ils agissent peu importe l’endroit où se trouve l’inflammation. Les deux peuvent bien entendu être employés ensemble, pour un effet synergique.

Le curcuma, un anti-inflammatoire polyvalent

Cette racine épicée est la star des anti-inflammatoires d’origine naturelle. Elle est principalement utilisée pour calmer les douleurs articulaires ou les inflammations de la muqueuse intestinale, mais peut s’utiliser pour toute douleur causée par une inflammation. On le retrouve sous forme de gélules ou d’ampoules. Bien entendu, il est aussi possible de le consommer sous forme d’aliment ou de décoction. Dans ces cas, veillez à le combiner avec du gingembre ou un alliacé (ail, oignon) pour une efficacité optimale. Il est contre-indiqué d’utiliser du curcuma en cas de lésion hépatique.

Lire aussi  Découvrez les discussions passionnantes sur le VPM 12 lors du forum santé

Oméga 3 contre oméga 6

Cet acide gras, extrait de poissons ou de certains végétaux est à la mode! En effet, nous sommes tous déficients en oméga 3. Notre alimentation actuelle favorise un autre type d’acides gras, les oméga 6, aux effets pro-inflammatoires. Consommer des oméga 3, sous forme d’aliments ou de compléments, permet donc de compenser ce déséquilibre. Si vous choisissez des aliments, optez pour des petits poissons gras, moins contaminés que les thons et saumons en métaux lourds. Les cures d’oméga 3 sont déconseillées aux personnes sous traitement anti-coagulants et avant une intervention chirurgicale.

L’alimentation anti-inflammatoire

La base de votre santé se trouve dans votre assiette! L’alimentation peut prévenir ou améliorer bien des maux, y compris l’inflammation. Le régime Seignalet, très restrictif, prône la guérison des affections inflammatoires, en excluant la plupart des aliments transformés par l’industrie agro-alimentaire, les produits laitiers et les céréales, ainsi que les aliments cuits.

Sans aller jusque là, vous pouvez commencer par éliminer tous les aliments provenant de l’industrie alimentaire (pizza, hamburgers, chips, plats préparés, Nutella, sodas, jus de fruits, et aussi produits laitiers). Privilégiez une alimentation à base d’aliments frais, riches en végétaux, en oméga 3, et utilisez des épices et des aromates pour les assaisonner.

4- L’influence psychologique de la douleur

La douleur ne constitue pas seulement une sensation physique. Elle revêt un aspect psychologique lorsqu’elle est intense ou chronique, et cette dimension est spécifique à chaque personne, rendant sa mesure difficile. En effet, calmer l’impact mental d’une expérience douloureuse aide également à améliorer la sensation physique.

L’huile essentielle de marjolaine à coquille

L’huile essentielle de marjolaine à coquille est dotée de qualités sédatives et analgésiques. Elle agit sur le système nerveux pour apaiser la douleur et encourager le relâchement. On peut l’associer à de l’huile essentielle de lavande vraie ou d’huile essentielle de camomille romaine. Ces huiles sont simples à utiliser, mais leur emploi est déconseillé aux femmes enceintes de moins de 3 mois, aux nourrissons de moins de 3 mois, aux asthmatiques, aux épileptiques et aux personnes hypo-tendues.

Le pouvoir relaxant du souffle

La méditation, la cohérence cardiaque, le yoga et la sophrologie stimulent le nerf vague et favorisent le relâchement. Elles sont largement utilisées dans la gestion du stress et sont également utiles dans les situations de douleur physique, que celle-ci soit persistante ou particulièrement aiguë. Un bon exemple est le cas de l’accouchement. Accompagner les contractions avec des exercices respiratoires permet à la fois de minimiser la douleur physique et l’anxiété.

Il existe une grande variété de solutions naturelles pour lutter contre la douleur, qu’elle soit passagère ou chronique. Une alimentation appropriée et la pratique de techniques de gestion du stress basées sur la respiration sont essentielles pour prendre en charge la douleur chronique de façon naturelle.

Par Chantal Chapalain, naturopathe recommandée du réseau Medoucine

Quelle est la principale solution naturelle contre la douleur ?

Réponse: La relaxation et les techniques de respiration profonde sont des moyens naturels très efficaces pour soulager la douleur.

Quels sont les autres remèdes naturels contre la douleur ?

Réponse: D’autres remèdes naturels contre la douleur comprennent l’acupuncture, le massage, l’exercice, la thérapie par l’utilisation de chaleur et de froid, et la méditation.

Quels sont les bienfaits à long terme de ces remèdes naturels contre la douleur ?

Réponse: Les remèdes naturels contre la douleur peuvent aider à réduire le stress et à améliorer la qualité de vie. Ils peuvent également contribuer à soulager la douleur à long terme et à prévenir les rechutes.