share on:
Rate this post

Les ballonnements sont des sensations désagréables et gênantes que de nombreuses personnes souffrent. Ils sont le plus souvent déclenchés par l’ingestion d’aliments et peuvent être très irritants et douloureux. Heureusement, il existe des moyens simples et efficaces pour éviter les ballonnements. Cet article explorera les aliments à éviter pour prévenir les ballonnements et donnera des conseils pratiques pour garder votre système digestif en bonne santé. Nous allons également discuter des avantages et des inconvénients des différents aliments qui peuvent provoquer des ballonnements et comment les éviter. Enfin, nous discuterons des solutions à court et à long terme pour aider à soulager et à prévenir les ballonnements.

Depuis le début du confinement, nous avons dû adapter nos habitudes de vie. Ces transformations peuvent avoir un impact négatif sur notre santé mentale et physique, et se manifester par des symptômes (maux de tête, irritabilité, angoisse…).

Du côté digestif, les intestins sont sensibles aux conditions extérieures et émotionnelles. Donc si vous vous sentez ballonné.e et que votre transit est perturbé, cela n’est pas anormal étant donné les circonstances.

Voici quelques moyens pour calmer cet inconfort :

1. Découvrez les origines des ballonnements

Vous êtes plus stressé.e ? 

Le confinement, le virus, l’incertitude… autant de raisons qui peuvent vous perturber et donner des ballonnements !

Lire aussi  Le mincibiote en pharmacie : la solution naturelle pour perdre du poids rapidement

Vous bougez beaucoup moins que d’habitude ?

Si vous êtes plus inactif, votre digestion ralentit et les ballonnements peuvent apparaître.

Vous êtes une femme et avez vos règles ?

Le syndrome pré-menstruel peut être à l’origine de ces ballonnements.

Vous avez changé votre alimentation ?

Vous mangez plus de plats préparés ou juste plus… vous perturbez votre digestion !

Comme vous le voyez, les ballonnements peuvent avoir plusieurs origines, il est donc important de les identifier pour mieux les gérer.

2. Prenez des mesures spécifiques selon la cause de vos ballonnements 

En cas de stress : 

  • Essayez les techniques de relaxation : sophrologie, relaxation, hypnose, cohérence cardiaque… Ces outils peuvent vous aider à gérer votre état.

Contre la sédentarité : 

  • Trouvez un moyen de bouger : marche quotidienne, yoga, pilates, vélo, cours en ligne, danse… Encouragez-vous et les membres de votre famille à bouger !

En cas de changement d’alimentation : 

  • Mangez uniquement quand vous avez faim.
  • Privilégiez les aliments “naturels”, non transformés.
  • Prenez votre temps pour manger et mâchez bien.
  • Buvez de l’eau fréquemment.
  • Limitez les aliments sucrés et l’alcool.

3. Quels aliments sont adaptés pour empêcher les ballonnements ?

Les fruits et légumes

Pourquoi ? Afin de s’assurer d’une consommation en fibres, essentielles pour un transit normal. Si vous avez l’intestin fragile, privilégiez les aliments cuits plutôt que crus.

Les légumes secs (légumineuses)

Lentilles (vertes, corail…), haricots, pois, fèves… sont riches en fibres et en protéines. Il faut les faire tremper dans l’eau la veille et les rincer avant de les cuire pour éviter les ballonnements.

Les compléments alimentaires

Le charbon activé peut réduire ce type d’inconfort en “absorbant” les gaz qui sont retenus dans l’intestin. 

Lire aussi  Le CBD peut-il faire échouer un test urinaire de dépistage de drogue ?

Les graines de fenouil (graines, poudre ou tisane) sont efficaces pour diminuer les ballonnements en raison de leur teneur en fibres.

Les graines de cardamome, à mâcher après un repas, aident à éviter les ballonnements et même la mauvaise haleine. La cannelle, le poivre, le cumin ont également des propriétés bénéfiques pour le bien-être digestif.

Le psyllium Bio est aussi un excellent régulateur du transit, qui peut être utilisé autant pour un transit trop rapide qu’un transit trop lent.

N’oubliez pas d’en parler à votre médecin.

4. Quels aliments dois-je éviter pour limiter les ballonnements ?

Les FODMAPs

Les FODMAPs sont des sucres qui se trouvent dans certains aliments et qui sont souvent à l’origine des désagréments digestifs : 

  • asperges, choux, champignons, artichauts, ail, légumineuses (flageolets, pois chiches, haricots)
  • céréales (avoine, riz complet, avoine, blé…)
  • certains fruits comme la pomme
  • produits laitiers
  • confiseries (bonbons, chewing-gum sucrés ou non)
  • plats préparés (avec des additifs entre autres)

Le gluten

Si vous ne constatez aucune amélioration, évitez le gluten jusqu’à ce que le malaise diminue (pain, pâtes, viennoiseries, biscuits…) car il peut se coller dans l’intestin et provoquer des ballonnements.

Si besoin, n’hésitez pas à demander conseil à un spécialiste – beaucoup proposent des consultations en ligne.

Par Emilie Garel, psycho-nutritionniste -Alimentation & Emotions , Stress & Troubles du Comportement alimentaire- recommandée du réseau Medoucine.

Quelle alimentation est recommandée pour prévenir les ballonnements ?

Il est recommandé de limiter la consommation d’aliments riches en fibres et en glucides complexes, tels que les légumes, les céréales et les produits céréaliers. De plus, il est conseillé d’éviter les produits laitiers, les aliments frits, les aliments riches en graisses et en sucres ainsi que les aliments qui contiennent des additifs alimentaires.

Quel type de boissons devrais-je consommer pour prévenir les ballonnements ?

Il est recommandé de consommer des boissons sans alcool et sans gaz, telles que l’eau, le thé ou le jus de fruits frais. Les boissons gazeuses et alcoolisées peuvent provoquer des ballonnements et des douleurs abdominales.

Quel type d’exercice physique peut aider à prévenir les ballonnements ?

L’exercice physique régulier peut aider à prévenir les ballonnements et à améliorer la digestion. Des exercices modérés tels que la marche, le jogging, la natation et le vélo peuvent être utiles pour maintenir une bonne santé digestive.