share on:
Rate this post

La tendinite de De Quervain est une affection qui suscite souvent des interrogations chez ceux qui en souffrent. Caractérisée par une douleur au niveau du poignet et de la base du pouce, cette pathologie peut entraver significativement la qualité de vie des patients. Le traitement par infiltration, une technique médicale consistant à injecter un anti-inflammatoire directement dans la gaine du tendon concerné, se présente comme une option thérapeutique efficace. Cette méthode vise à réduire l’inflammation et soulager la douleur, permettant ainsi une amélioration notable de la mobilité et une reprise des activités quotidiennes. Cependant, avant d’envisager cette intervention, il est crucial de comprendre les causes de la tendinite, les symptômes associés et les autres alternatives de traitement disponibles. En effet, l’approche thérapeutique doit être personnalisée, adaptée à chaque cas spécifique pour assurer non seulement le soulagement symptomatique mais aussi prévenir la récidive de cette pathologie.

Qu’est-ce que la tendinite de De Quervain ?

La tendinite de De Quervain est une inflammation qui affecte les tendons au niveau du poignet du côté du pouce. Ces tendons sont responsables des mouvements de pince et de saisie et passent à travers un tunnel, appelé gaine synoviale, au niveau de la base du pouce. L’inflammation conduit à un syndrome de douleur et peut restreindre la mobilité. Les symptômes incluent généralement une douleur lors de la prise d’objets ou lorsque le pouce est sollicité, ainsi qu’un gonflement sur le bord du poignet.

Lire aussi  Comment cuisiner des recettes délicieuses sans potassium ?

Les avantages de l’infiltration pour traiter la tendinite de De Quervain

L’infiltration est une option thérapeutique proposée pour apaiser la douleur causée par la tendinite de De Quervain. Elle implique l’injection d’un corticostéroïde directement dans la gaine synoviale enflammée, avec pour objectifs :

    • Diminuer l’inflammation.
    • Réduire la douleur de manière significative.
    • Améliorer la mobilité du pouce et du poignet.

Il est important de noter que l’infiltration est souvent recommandée après l’échec des traitements non invasifs tels que le repos, l’application de glace et la physiothérapie. Cette procédure est généralement réalisée sous contrôle échographique pour une précision optimale.

Risques et précautions liés à l’infiltration

Malgré ses avantages, l’infiltration corticostéroïdienne n’est pas dénuée de risques et nécessite quelques précautions. Les risques associés peuvent inclure :

    • L’augmentation temporaire de la douleur après l’injection.
    • Des risques d’infection, bien que rares.
    • La possibilité de rupture de tendon, surtout après des injections répétées.

Il est essentiel de discuter avec son médecin des antécédents médicaux, des allergies potentielles et du traitement en cours avant de procéder à l’infiltration. Une surveillance post-injection est recommandée afin de détecter et de gérer rapidement toute complication.

Tableau comparatif : Traitements non invasifs versus Infiltration

Traitement Description Avantages Inconvénients
Glace & Repos Application de froid et évitement des activités sollicitant les tendons. Simplicité, non invasif. Effets limités dans le temps.
Physiothérapie Exercices de renforcement et d’étirement dirigés par un professionnel. Actions ciblées et préventives. Nécessite engagement et temps.
Infiltration Injection de corticostéroïdes dans la gaine synoviale. Effet rapide et durable sur la douleur. Risque de complications; limité en nombre.
Lire aussi  Quels sont les bienfaits du salon de massage chinois à Paris ?

Quels sont les avantages et risques associés à l’infiltration corticoïde pour traiter la tendinite de De Quervain?

Les avantages de l’infiltration corticoïde pour traiter la tendinite de De Quervain incluent une réduction rapide et efficace de l’inflammation et de la douleur, permettant ainsi une amélioration fonctionnelle du poignet. Cependant, les risques associés peuvent comprendre une augmentation de la fragilité des tissus locaux, des infections, des troubles cutanés, et des effets secondaires systémiques si le traitement est répété fréquemment. Il est essentiel de ne pas dépasser le nombre recommandé d’injections pour limiter les risques.

Comment se préparer pour une séance d’infiltration pour la tendinite de De Quervain ?

Pour vous préparer à une séance d’infiltration pour la tendinite de De Quervain, suivez ces étapes :

Consultez un médecin pour confirmer que la procédure est appropriée pour votre situation.
Évitez de prendre des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) comme l’ibuprofène quelques jours avant l’injection, sauf si votre médecin vous le conseille.
N’appliquez pas de crème ou de lotions sur la région où l’injection sera administrée le jour de la procédure.
Informez votre médecin de tous les médicaments que vous prenez et de vos éventuelles allergies.
Organisez un transport pour rentrer chez vous après la procédure, car votre poignet peut être temporairement engourdi ou faible.
Suivez les instructions spécifiques fournies par votre praticien concernant les repas ou boissons avant l’intervention.

Après l’infiltration, repoussez toute activité intense avec la main affectée pour permettre à la zone de guérir. Suivez toutes les recommandations post-procédurales données par votre professionnel de santé concernant le repos, l’application de glace et les exercices de réhabilitation.

Dans quels cas l’infiltration est-elle contre-indiquée pour une tendinite de De Quervain ?

L’infiltration est contre-indiquée pour une tendinite de De Quervain dans les cas suivants : présence d’une infection locale ou systémique, troubles de la coagulation non contrôlés, allergies connues aux composants injectés, notamment les corticoïdes, et chez les patients suivant un traitement anticoagulant qui ne peut être suspendu.