share on:
Rate this post

Un bon système digestif est la clé pour une bonne santé et un bien-être optimal. Malheureusement, pour diverses raisons, il peut être difficile pour certaines personnes de maintenir une bonne digestion. Heureusement, il existe des moyens naturels de faciliter la digestion et de maintenir la santé digestive. Dans cet article, nous vous présenterons des conseils et des solutions pour faciliter la digestion naturellement. Nous vous expliquerons également comment des aliments sains et des techniques de digestion peuvent stimuler le système digestif et améliorer l’efficacité des processus digestifs.

Favoriser la digestion par une alimentation variée et saine

Il n’est pas inhabituel d’entendre des personnes se lamenter de gênes après un repas : crampes, nausées, ballonnements, gaz intestinaux, douleurs, flatulences, digestion lente… Pourtant, ces désagréments peuvent être évités ou réduits grâce à une hygiène de vie saine.

Préparer une assiette savoureuse pour faciliter la digestion

La couleur variée de l’assiette stimule la production de sécrétions digestives et donne tous les nutriments nécessaires, dans les proportions adéquates :
– Les légumes doivent constituer approximativement 50 % de l’assiette, avec des variétés de saison et variées, en privilégiant les légumes verts, avec au moins une crudité par jour.
– Les produits d’origine animale doivent atteindre 25 % (volaille, viande rouge maigre, œufs, poissons, fruits de mer).
– 25 % de céréales ou de féculents, en alternance peuvent compléter le repas. Il est possible de faire un plat de protéines végétales en associant céréales et légumineuses pour un bon apport en acides aminés essentiels. Il est recommandé de laver les céréales et bien laver et faire tremper les légumineuses avant la cuisson pour éviter les ballonnements.

Faciliter la digestion naturellement

D.R

Mâcher

La mastication est une étape capitale : prendre le temps de bien mâcher (en particulier les glucides dont la digestion commence dans la bouche) jusqu’à obtenir une sorte de pâte.Travailler ainsi les enzymes digestives permet d’une part à la satiété de s’installer et d’autre part de faciliter le travail de l’estomac et de l’intestin grêle.

Prendre soin de son estomac

Le PH acide de l’estomac contribue à la digestion. Afin de faciliter cette étape, manger des repas « dissociés » : ne pas consommer au même repas des amidons (pomme de terre par exemple) qui se digèrent dans la bouche en milieu alcalin et des protéines qui se digèrent dans l’estomac en milieu acide. Éviter aussi les mélanges de sucre simple (confiture, miel) avec sucre complexe (pain) ou sauce tomate acide avec pâtes qui peuvent engendrer des fermentations.
Les fermentations peuvent également survenir chez certaines personnes lors de la consommation de fruits frais à la fin du repas. Il est donc préférable de les manger avant, ou bien seuls, au goûter. Pour le dessert, optez pour des fruits cuits.
Si vous souffrez de reflux gastriques, une cuillère à soupe de gelée d’Aloe vera, avant ou après le repas, pourra apaiser l’irritation du tube digestif.

Lire aussi  Pourquoi la parapharmacie Leclerc de Saint-Paul-les-Dax est-elle incontournable ?

Boire… Hors des repas

Il faut s’hydrater en cours de journée avec de l’eau pure, mais éviter de boire en grandes quantités durant les repas, car cela dilue les enzymes digestives et favorise les remontées acides.
Des infusions digestives (Mélisse, Fenouil, Anis vert, Menthe poivrée…) peuvent être d’un grand secours en dehors des repas.

Soulager le foie

Le foie est un organe clé de la digestion, accomplissant de multiples tâches : filtrer, traiter les déchets issus des digestions, intervenir dans la digestion des lipides (graisses) en produisant la bile qui sera stockée dans la vésicule biliaire. Il est donc important de lui éviter tous ses ennemis : alcool, café, thé noir, lait, polluants chimiques, produits de synthèse (colorants, additifs), excès de sucre, etc.
Il est possible de procéder occasionnellement à un drainage du foie à l’aide de plantes hépatiques pour stimuler son fonctionnement.

L’intestin grêle

La digestion des graisses commence au début de l’intestin grêle, grâce entre autres à la bile provenant de la vésicule biliaire. C’est également là que les nutriments sont séparés des aliments. Il est nécessaire d’avoir un microbiote en bon état pour une absorption et une digestion optimales, sans putréfactions ni fermentations excessives. Les fibres (contenues dans la plupart des végétaux) servent de prébiotiques pour nourrir la flore de notre microbiote intestinal.

Terminer : le côlon

Le côlon est le lieu où les résidus de digestion sont reçus. Une bonne évacuation nécessite une consommation de fibres, une hydratation adéquate et une alimentation riche en bons gras. En cas d’irritation, le psyllium peut aider à équilibrer le transit et, pour les cas de constipation, des graines de chia mélangées à un lait végétal, des pruneaux réhydratés, ainsi que des tisanes à base de mauve ou de guimauve sont recommandés.

Lire aussi  Filet de sang dans les glaires : Que faire ?

Quand manger pour faciliter la digestion naturellement ?

L’organisme produit des hormones et des sécrétions enzymatiques tout au long de la journée et la nuit. Le matin tôt (7-8 heures) les graisses saturées sont absorbées plus facilement et les protéines sont bénéfiques : oeuf, fromage, etc. Avant le pic glycémique de 14 heures, il est conseillé de prendre un déjeuner composé de légumes, de protéines et de céréales ou féculents. Autour de 17 heures, un en-cas léger peut être pris, c’est le moment pour manger des aliments sucrés. Enfin, un dîner léger avant 21 heures est conseillé, avec peu de glucides car l’organisme en a peu besoin la nuit et car la sécrétion d’insuline est faible à ce moment-là. Des aliments riches en acides gras saturés (fromage, oeufs, viandes grasses) doivent être évités car les capacités de digestion des graisses diminuent le soir. Un apport en fibres (légumes) est conseillé pour une élimination intestinale optimale le lendemain matin. Il est important de se coucher une fois la digestion terminée et de laisser au moins quatre heures entre chaque repas pour éviter le grignotage et laisser le système digestif au repos.

Quand manger pour faciliter la digestion naturellement ?

D.R

Et comment ?

Le stress et la frustration bloquent la digestion. Il est primordial de se relaxer avant de s’asseoir à table, et bien sûr de manger tranquillement et assis. Des aliments frais, de saison et non transformés sont à préférer pour des repas légers et une digestion aisée. Enfin, une activité physique régulière est recommandée afin de favoriser l’élimination des déchets et améliorer son hygiène de vie.

Les troubles digestifs sont généralement liés aux déchets et toxines accumulés durant la digestion. Une meilleure digestion est synonyme de santé et de vitalité. Prendre soin de soi, c’est améliorer sa digestion et préserver sa santé.

Par Inès Anciaès, naturopathe recommandée par le réseau Medoucine.

A lire aussi :

  • Et si vos problèmes de digestion venaient de votre dos ?
  • Pour une “digestion joyeuse”
  • Maux de ventre : 5 manœuvres d’auto-massage pour les soulager

Quelle est la cause la plus commune de la mauvaise digestion?

Réponse: La mauvaise digestion est souvent causée par une alimentation déséquilibrée, comprenant des aliments trop gras, trop sucrés ou trop salés.

Quelle est la meilleure façon de faciliter la digestion?

Réponse: Pour faciliter la digestion, il est recommandé de manger des aliments à faible teneur en gras, en sucre et en sel, et de faire des choix alimentaires sains et variés. De plus, boire suffisamment d’eau et manger lentement peut aider à faciliter la digestion.

Y a-t-il des remèdes naturels pour faciliter la digestion?

Réponse: Oui, il existe de nombreux remèdes naturels qui peuvent aider à faciliter la digestion, notamment le gingembre, le curcuma et la menthe poivrée. D’autres remèdes à base de plantes, tels que la camomille, le fenouil, le sureau et le ginseng, peuvent également contribuer à soulager les symptômes de la mauvaise digestion.