share on:
Rate this post

L’alcool est une drogue qui peut engendrer des conséquences désastreuses pour la santé et le bien-être. La dépendance à l’alcool est un grave problème qui peut affecter la vie des personnes et leur famille. Heureusement, il existe des moyens de s’en sortir. L’hypnose est l’une des méthodes les plus efficaces pour aider les personnes à en finir avec leur dépendance à l’alcool. Dans cet article, nous allons examiner comment l’hypnose peut aider les personnes à lutter contre l’alcoolisme et à retrouver leur santé et leur bien-être. Nous verrons également les avantages et les inconvénients de l’utilisation de l’hypnose pour traiter la dépendance à l’alcool et comment elle peut aider à obtenir des résultats durables.

Une étude du Ministère des Solidarités et de la Santé publiée en janvier 2020 révèle que près de 7% de la population française est consciente de l’impact négatif de l’alcool sur sa santé physique, psychologique et ses relations sociales et que 13% des français sont des buveurs réguliers.

Malheureusement, les conséquences de l’alcool sur le corps et l’esprit sont dévastatrices. Des lésions du système nerveux, des cirrhoses du foie, des hépatites et autres troubles du comportement rendent la vie difficile pour les personnes dépendantes à l’alcool.

Heureusement, les thérapies à court terme ont des résultats positifs probants pour aider à arrêter la consommation d’alcool. L’hypnose est une méthode incontestablement efficace pour se débarrasser de la dépendance à l’alcool.

Vous buvez chaque jour ? C’est le moment de prendre en main votre addiction et de faire appel à un praticien en hypnose.

Pourquoi les français consomment-ils tant d’alcool ?

Facilement disponible dans les supermarchés, ainsi que dans les restaurants et bars, l’alcool est une drogue autorisée et admise par le public.

Lire aussi  Thermocoagulation: Témoignages et retours d'expérience de patients traités

Parfois, il est difficile de faire accepter le fait de ne pas boire d’alcool. Souvent, ceux qui ne boivent pas sont considérés comme des « empêcheurs de s’amuser » ou des « perdants » de la bande…

De plus, l’alcool est co-morbide avec un grand nombre de maladies et handicaps, et peut être consommée pour lutter contre la dépression et les maladies graves. Ce qui est à l’origine de 49 000 décès chaque année en France, directement et indirectement.

Sous ces fortes pressions, il est logique que la consommation excessive d’alcool soit si répandue.

Dépendance à l’alcool : être franc avec soi-même

Le déni face à sa dépendance est un phénomène très commun. Il est très facile de trouver des excuses et de minimiser son addiction.

Je ne suis pas alcoolique ! La preuve…

  • Je bois seulement un ou deux verres par jour
  • J’aime prendre du bon temps et boire de l’alcool avec joie
  • Je bois, mais je garde mes réflexes et ne suis jamais saoul!
  • Je ne bois que de la bière, le % d’alcool est faible (ou je mélange mon verre avec de l’eau)
  • En tant qu’homme, je peux boire plus de verres que les femmes sans aucuns effets négatifs
  • Je ne bois jamais en cours de journée

Si vous vous reconnaissez dans l’une ou l’autre de ces phrases, vous êtes peut-être dépendant de l’alcool.

La culpabilité et la honte accompagnent souvent une relation dépendante à l’alcool. C’est pourquoi 6 alcooliques sur 10 n’osent pas discuter de leur consommation d’alcool avec leur médecin traitant.

Lire aussi  Télésanté et personnes âgées : la médecine à distance soigne nos grands-parents

Le processus pour s’en sortir commence par une prise de conscience de sa maladie. Consulter un hypnothérapeute spécialisé dans l’arrêt de l’alcool peut vous aider à comprendre votre addiction et à réussir.

L’hypnose et ses avantages pour lutter contre l’alcoolisme

L’hypnose ericksonienne et les thérapies brèves sont des méthodes thérapeutiques qui s’avèrent être très efficaces pour venir à bout de l’alcoolisme, avec plus de 60% des sevrages qui ont réussi.

Cette pratique thérapeutique agit sur plusieurs aspects :

  • Identification des angoisses, des peurs et des traumatismes à l’origine de la dépendance à l’alcool ;
  • Gestion des symptômes de sevrage alcoolique et prévention des rechutes ;
  • Soutien et accompagnement sans jugement et respect de l’autre.

L’hypnose recourt à des techniques telles que :

  • L’échange conversationnel,
  • L’état modifié de conscience,
  • Les suggestions directes et indirectes,
  • L’autohypnose.

De plus, pour réussir à se libérer de l’alcool, il est recommandé de pratiquer la relaxation et la méditation de pleine conscience en complément de l’hypnose. Ces méthodes thérapeutiques faciles à mettre en place vous permettront de trouver la force du changement.

Par Jean-Paul Léger, praticien en hypnose recommandé du réseau Medoucine.

Q1: Qu’est-ce que l’hypnose ?

R1: L’hypnose est une technique qui utilise une profonde relaxation et une suggestion pour modifier les pensées, les comportements et les émotions.

Q2: Comment l’hypnose peut-elle aider à arrêter de boire de l’alcool ?

R2: L’hypnose peut aider à arrêter de boire de l’alcool en aidant la personne à modifier ses comportements et ses croyances à propos de l’alcool et en lui donnant des stratégies pour gérer ses émotions sans l’aide de l’alcool.

Q3: Existe-t-il des risques liés à l’utilisation de l’hypnose pour traiter une dépendance à l’alcool ?

R3: Il n’y a pas de risque associé à l’utilisation de l’hypnose pour traiter une dépendance à l’alcool, bien que certaines personnes puissent éprouver des effets secondaires transitoires tels que des maux de tête, des étourdissements et une sensation de faiblesse.