share on:
Rate this post

Fumer est une dépendance qui peut avoir des effets néfastes sur la santé et peut être très difficile à arrêter. Cependant, il y a des solutions qui peuvent aider à surmonter cette dépendance et à vivre une vie plus saine. Le témoignage que nous allons aborder dans cet article SEO offre un aperçu de la manière dont l’hypnose et un peu de chance peuvent aider à arrêter de fumer. Nous examinerons de plus près le témoignage de quelqu’un qui a réussi à arrêter de fumer et apprendrons comment l’hypnose et le soutien des proches peuvent aider à surmonter la dépendance. Nous aborderons également les avantages et les inconvénients de l’utilisation de l’hypnose pour arrêter de fumer et discuterons des moyens de maintenir une vie sans tabac.

Pascal, âgé de 48 ans, avait tenté en vain de cesser de fumer pendant de nombreuses années. Un jour, après avoir gagné une jolie somme au Keno, il s’est dit : « La chance est de mon côté, c’est le bon moment pour réessayer d’arrêter. »

Ce jour-là, il a trouvé le professionnel de santé qui l’a aidé à arrêter de fumer pour de bon.

1. Quelle est la raison de votre décision d’arrêter de fumer grâce à l’hypnose ?

C’était le moment opportun. J’ai eu un coup de chance. Mon pharmacien m’a remis une documentation sur le Mois sans tabac, ce qui m’a motivé à trouver une aide supplémentaire. Ayant gagné au Keno le 17 novembre, j’ai cherché des solutions pour mon problème de fumeur invétéré sur le web et j’ai trouvé un article sur l’hypnose. C’était une seconde chance pour moi, car j’avais déjà essayé 15 ans auparavant sans succès. Désireux de ne pas attendre, j’ai demandé un rendez-vous et je suis allé consulter dès le début de la semaine suivante.

2. Comment vous vous êtes senti avant votre consultation en hypnose pour cesser de fumer ?

Le 22 novembre, je me suis rendu à la Sainte-Cécile pour me faire hypnotiser. J’étais arrivé 2 h à l’avance ! Je suis donc allé dans un café calme. J’avais encore des cigarettes sur moi. J’ai acheté un paquet et en 2 h j’en ai fumé 4 ! Mais avant de me rendre chez elle, j’avais les cigarettes et le briquet avec moi. Cela me dérangeait, alors je les ai jetées dans une poubelle dans la rue. En arrivant, je lui ai raconté.

Lire aussi  Lactibiane : Les avis des consommateurs sur ce probiotique révolutionnaire

3. Aviez-vous tenté de cesser de fumer ?

Oui, plusieurs fois. J’ai essayé Tabac info service, et des consultations à l’hôpital. Mais je n’avais pas envie de prendre des substituts et je n’y arrivais pas. J’ai aussi fait 3-4 séances d’acupuncture. Cela n’a pas marché. Comme je vous l’ai dit, j’avais arrêté de fumer avec une séance d’hypnose, il y a une quinzaine d’années. Malheureusement, la personne que j’avais consultée n’était pas très professionnelle et je suis reparti à fumer. Je me souviens que le monsieur m’avait demandé d’apporter une cigarette. Il l’a allumée et l’a mise dans un verre d’eau. Une fois sorti de la séance, je n’ai plus fumé, cependant, la semaine suivante, j’avais de nouveau commencé.

Guide gratuit

Cette fois, c’était différent, je me suis adressé à une personne de qualité.

4. Comment s’est déroulée la séance ?

Ayant en tête mes anciennes expériences avec l’hypnose, je voulais être prudent, mais je suis arrivé très détendu. L’ambiance était sérieuse. Olivia Arosio m’a immédiatement apaisé. Je me sentais très à l’aise. Je lui ai parlé comme si c’était une amie très proche. Malgré mon début de timidité, j’ai peu à peu ouvert mon cœur et je me suis mis à lui dire les choses. J’ai été honnête et sincère car je me suis dit que plus je résistais, moins ça marcherait. J’ai essayé de lui expliquer pourquoi je souhaitais arrêter à ce moment-là. Le dialogue a duré environ une heure, avant de passer à la séance d’hypnose.

Comment je me suis senti à la sortie de la séance ?

Une fois dehors je n’avais plus du tout envie de fumer. Je trouve que c’est une très bonne chose, pas du tout une arnaque. 140 € pour 2 séances est un bon investissement dans la mesure où je ne fume plus. En plus, j’ai bénéficié d’un accompagnement qui s’est révélé très utile. On m’avait prévenu que je pourrais ressentir certains symptômes comme de la fatigue et des maux de tête, j’y croyais à peine mais c’est arrivé ! J’ai donc contacté l’hypnothérapeute qui m’a donné des bons conseils : boire, respirer et faire des petits exercices simples. Elle est restée longtemps au téléphone et m’a soutenu moralement. Ce suivi m’a été très bénéfique.

Lire aussi  Cylindres urinaires: Indicateurs clés de votre santé rénale à surveiller

6. Recommanderiez-vous cela à d’autres ?

Oui, je le fais constamment. Certaines personnes se moquent de moi. Ils me demandent si l’hypnothérapeute m’a fait quelque chose pendant ma séance ! Mais je leur dis « tu as tort car ça a fonctionné pour moi et je me sens tellement mieux maintenant que j’ai arrêté de fumer ». Je leur explique que je comprends que je ne suis pas manipulé. Je reste pleinement conscient pendant l’hypnose mais il est vrai qu’il y a beaucoup de gens qui en ont peur ou qui ne croient pas. Je trouve ça dommage. J’ai également conseillé à Olivia Arosio une voisine et à mon dentiste.

7. Allez-vous revenir sur Medoucine ?

Absolument, je ferai un retour sur Medoucine.com. Si je me remets à fumer, le premier endroit où je téléphonerai sera chez Olivia Arosio. Mais Medoucine est une option que je dois garder en mémoire pour trouver un thérapeute, et ça a été très utile pour moi. Et puisque ma femme souhaite perdre du poids, nous chercherons ensemble des solutions pour elle.

Quel est le témoignage ?

Réponse : Il arrête de fumer avec l’hypnose et un peu de chance.

Comment s’est passé le processus d’arrêt ?

Réponse : Il a utilisé l’hypnose et un peu de chance pour arrêter de fumer.

Quel est le résultat ?

Réponse : Il a réussi à arrêter de fumer.