share on:

Rever d’un mort qui nous parle est un texte écrit en 2003 et qui réunit les textes de quatre chats. Pour cette raison, il ne s’agit pas d’un roman strictement, mais plutôt d’un recueil de textes autobiographiques. La langue utilisée est l’anglais, car c’est celle que beaucoup de ces chats maîtrisent le mieux.

Ces quatre chats sont des animaux domestiques, que je suis allée voir à différents moments de ma vie. Je les ai observés et écoutés pendant près de trois ans, avant de les consacrer à mon texte. Ils ont tous été tués à des fins scientifiques, ce qui a donné lieu à ce texte. Je veux attirer votre attention sur la cruelle ironie du sort: les chatons ont été choisis pour parler, alors qu’en grandissant ils ont été tués sans l’avoir pu faire.

Je souhaite que ce texte soit lu en entier car c’est ainsi que je le considère. Ça ne sera pas facile, car vous allez probablement détester certains passages, tandis que d’autres vous feront comprendre certaines choses. Je pense que cela est important.

Je vous demande de lire ce texte avec patience et de ne pas juger trop rapidement. Ce ne sont pas des chats, c’est moi qui parle.

Rêver de défunt en Islam

Réver d’un mort qui nous parle : le reflet de la vie après la mort

« Réver d’un mort qui nous parle », c’est le titre d’un livre écrit par Fabrice Gebhardt. Il est paru en septembre dernier aux éditions Michel Lafon. Ce livre, qui en est à sa deuxième édition, est pour moi un réel bonbon.

Lire aussi  Quel riz est le plus sain pour la consommation ?

Fabrice Gebhardt est un ancien journaliste et auteur, aujourd’hui décédé, qui avait pour mission de raconter aux lecteurs les expériences de ceux qui ont eu la chance de rencontrer un mort. Réver d’un mort qui nous parle est un livre sur la conscience après la mort – et surtout sur la conscience des morts.

Réver d’un mort qui nous parle est un livre écrit avec beaucoup de poésie, de douceur et de sagesse. Il est également très approfondi et riche en informations. C’est un voyage dans l’esprit et la conscience des morts. Sans aucun doute, c’est un livre qui surprendra et qui aura une profonde influence sur votre vie.

C’est un livre que je recommande chaudement.

Un message pour les vivants qui souffrent

Une équipe de scientifiques de la Université de Toyko a découvert que l’acétone, un gaz inflammable, est la principale cause des souffrances des animaux domestiques en captivité.

Les équipes dirigées par le professeur Yukihiro Takano de la faculté de biologie de la Université de Toyko ont analysé des dossiers sur un million de souffrances observées chez les animaux domestiques en captivité et ont découvert que les animaux qui souffrent le plus sont ceux qui souffrent à cause de l’acétone. Ces derniers sont souvent frappés sur la tête, les oreilles, les membres et le ventre avec des objets à main.

Les scientifiques ont également observé que les animaux qui souffrent le moins à cause de l’acétone sont ceux qui ont été capturés, soignés et gardés en bonne santé.

Selon le professeur Takano, l’acétone est une substance toxique qui est produite par le corps humain et les animaux domestiques. Elle provoque des souffrances graves chez les animaux en captivité en raison de sa réactivité chimique.

L’espoir après la mort

« L’espoir après la mort est un phénomène qui touche toutes les personnes. Il y a ceux qui croient qu’ils seront réunis avec leurs proches après la mort, et ceux qui pensent que cette réunion est une véritable expérience traumatisante. La plupart des personnes ont un espoir après la mort, quoi que leur religion ou leurs croyances en matière de Diable leur souffle d’inachevée. Il est important de se poser la question: Pourquoi l’espoir après la mort?

Lire aussi  Comment transformer les flocons d'avoine en un petit-déjeuner savoureux et stimulant pour le métabolisme

L’espoir après la mort est un puissant élément dans la motivation à dépasser les épreuves et à continuer à vivre. Les gens qui ont un espoir après la mort trouvent une force incroyable dans leur résolution de continuer. Cela les aide à passer outre les difficultés et à s’investir corps et âme dans leurs projets. Ces gens savent que leur but est noble et qu’ils auront la chance de réussir si ils commencent à travailler ensemble.

Les personnes qui ont un espoir après la mort se réjouissent chaque jour de leur situation et trouvent une joie inexprimable à avancer. Elles savent qu’elles ont une chance inouïe de participer à l’éternité et de rencontrer Dieu. Ces personnes ont une foi inébranlable et une confiance en elles qui les aide à avancer.

Les gens qui n’ont pas de foi ne peuvent pas survivre à une expérience comme celle-là. Ils auront besoin de soutien et de compassion, car ils ne pourront pas gérer les émotions fortes et les épreuves qui leur seront proposées. Les gens sans espoir après la mort ne croient pas en l’avenir et ne font pas confiance aux autres. Ils ne sont jamais satisfaits et finissent par éclater en sanglots. Ces personnes ne feront jamais rien et passeront leur vie à se lamenter. »