share on:

Respirer profondément peut vous aider à gérer les symptômes d’une attaque de panique en cours.

Crédit d’image :
recep-bg/E+/GettyImages

Vous pensez peut-être que l’anxiété est une question d’esprit, mais elle peut devenir physique. Entrez l’anxiété et les crises de panique, qui peuvent déclencher des symptômes comme des étourdissements, des nausées et des douleurs thoraciques. Mais y a-t-il une différence entre une crise d’angoisse et une crise de panique ?

Publicité

Vidéo du jour

Les crises de panique récurrentes sont un symptôme caractéristique d’une affection appelée trouble panique. Mais théoriquement, n’importe qui – avec ou sans trouble anxieux – peut éprouver une crise d’anxiété occasionnelle (qui n’est en fait qu’un autre nom pour une crise de panique).

Même si les symptômes sont les mêmes (plus à ce sujet plus tard), il existe des différences nettes entre ces deux types d’anxiété aiguë.

Publicité

Ici, Dillon Hayes, MD, un psychiatre certifié basé à New York, explique la différence entre les crises d’anxiété et les attaques de panique, et fournit des conseils sur la façon de faire face aux crises d’anxiété pour une meilleure santé mentale et un meilleur bien-être.

Attaque de panique contre attaque d’anxiété

En bref : la principale différence entre les deux est que les attaques de panique sont généralement récurrentes et associées à un trouble panique sous-jacent, tandis que les attaques d’anxiété sont un terme familier pour un épisode ponctuel déclenché par l’inquiétude, explique le Dr Hayes.

Que sont les attaques de panique ?

Le symptôme déterminant d’une condition appelée trouble panique, les attaques de panique sont « des moments intenses et écrasants de stress physique et psychologique », explique le Dr Hayes.

Publicité

Ils durent généralement de cinq minutes à une demi-heure, dit-il. Et selon l’Institut national de la santé mentale, ils peuvent entraîner des symptômes mentaux et physiques tels que :

  • Cœur battant ou battant la chamade
  • Transpiration
  • Des frissons
  • Tremblant
  • Difficulté à respirer
  • Faiblesse ou vertiges
  • Mains fourmillantes ou engourdies
  • Douleur thoracique
  • Douleurs à l’estomac ou nausées
  • Anxiété ou peur accablante
  • Un sentiment que vous êtes hors de contrôle
  • Peur de la mort ou d’un destin imminent

Publicité

Certaines personnes ressentent également des douleurs thoraciques, qui sont souvent confondues avec une crise cardiaque, explique le Dr Hayes.

Ce qui rend les attaques de panique particulièrement débilitantes, c’est leur imprévisibilité. « Bien que les attaques de panique puissent être déclenchées par des peurs et des phobies spécifiques, elles peuvent également survenir de manière inattendue et sans avertissement », explique le Dr Hayes.

Cette apparition soudaine et incontrôlable peut provoquer un effet domino dommageable où la peur des attaques de panique elles-mêmes devient une source d’anxiété, ajoute-t-il.

Autres conditions qui provoquent des symptômes d’attaque de panique

Selon la clinique Mayo, les problèmes de santé suivants peuvent provoquer des symptômes similaires à ceux des attaques de panique :

  • Cardiopathie
  • Diabète
  • Problèmes de thyroïde comme l’hyperthyroïdie
  • Troubles respiratoires comme la maladie pulmonaire obstructive chronique et l’asthme
  • Abus ou sevrage de drogue
  • La douleur chronique
  • Syndrome de l’intestin irritable
  • Tumeurs rares
  • Effets secondaires de certains médicaments

Vous devriez toujours parler à votre médecin lorsque vous ressentez les symptômes d’une attaque de panique. Ils peuvent effectuer une évaluation appropriée pour exclure tout problème médical sous-jacent, explique le Dr Hayes.

Que sont les crises d’angoisse ?

Voici la principale différence entre une crise de panique et une crise d’anxiété : la « crise d’anxiété » est souvent utilisée pour décrire des crises de panique ponctuelles ou moins fréquentes, « bien que ce ne soit pas un terme officiellement reconnu », explique le Dr Hayes.

En d’autres termes, la différence entre l’anxiété et les attaques de panique est la fréquence à laquelle elles se produisent.

« L’existence d’attaques de panique récurrentes est nécessaire pour répondre aux critères de diagnostic du trouble panique », explique le Dr Hayes. Pourtant, « il est possible pour les personnes atteintes de trouble d’anxiété généralisée (TAG) et d’autres troubles anxieux d’avoir une crise de panique occasionnelle ».

Les symptômes des crises d’anxiété sont similaires aux crises de panique et peuvent inclure des problèmes physiques comme l’essoufflement, des palpitations cardiaques, des étourdissements et des nausées.

La principale différence entre les crises d’angoisse et les crises de panique, cependant, est ce qui les déclenche.

Comme mentionné, « les attaques de panique n’ont pas toujours un déclencheur évident et peuvent souvent survenir à l’improviste », explique le Dr Hayes. « Les crises d’anxiété, en revanche, sont généralement associées à des sources préexistantes d’anxiété et d’inquiétude. »

Par exemple : « Quelqu’un qui ressent beaucoup de stress à propos de sa santé ou de ses finances peut se retrouver dans une situation où son anxiété dégénère en crise d’angoisse », dit-il.

Autres symptômes du TAG

Le Dr Hayes dit que le TAG peut produire des symptômes tels que :

  • Agitation
  • Difficulté de concentration
  • Fatigue
  • Difficulté à dormir
  • Attaques de panique occasionnelles

Qu’est-ce qui cause les troubles paniques et anxieux?

« L’anxiété est une réaction normale au stress », explique le Dr Hayes.

Mais parfois, les gens apprennent à vivre avec l’anxiété à long terme, c’est pourquoi il peut être difficile de réaliser quand elle devient accablante ou chronique.

Et c’est un problème, car « lorsque l’anxiété devient excessive et interfère avec notre fonctionnement, elle peut évoluer vers un certain nombre de troubles différents », explique le Dr Hayes. « Le plus courant d’entre eux est connu sous le nom de TAG, qui se caractérise par une peur et une inquiétude persistantes et excessives à propos d’un large éventail de sujets, notamment le travail, l’école, les finances et la santé. »

Cependant, l’anxiété incontrôlée n’est pas la seule cause de ces troubles. « Les causes exactes des troubles anxieux ne sont pas complètement comprises, mais elles impliquent probablement une combinaison de facteurs génétiques et de déclencheurs environnementaux tels que des expériences de vie stressantes », explique le Dr Hayes.

Les facteurs suivants peuvent augmenter vos chances de développer un trouble anxieux comme le trouble panique ou le TAG, selon la clinique Mayo :

  • Vivre ou être témoin d’un traumatisme ou d’abus
  • Stress dû à une maladie, une perte, le travail ou les finances
  • Certains types de personnalité
  • Autres troubles de santé mentale tels que la dépression
  • Antécédents familiaux de troubles anxieux
  • Consommation/abus ou sevrage de drogue ou d’alcool

Comment se calmer pendant les attaques de panique ou d’anxiété

Lorsque vous vivez une crise d’anxiété aiguë, cela peut être terriblement écrasant sur le moment. Ici, le Dr Hayes propose un guide étape par étape pour faire face à ces sentiments épouvantables en temps réel.

1. Avant tout, asseyez-vous et stabilisez-vous​. « Parce que les attaques de panique peuvent impliquer des symptômes physiques intenses comme un essoufflement, des palpitations cardiaques et des étourdissements, il est très important de vous placer dans une position où vous ne risquez pas de tomber accidentellement », explique le Dr Hayes.

2. Concentrez-vous sur votre respiration.« Respirez profondément et délibérément, avec de longues inspirations et expirations », explique le Dr Hayes. Cela aidera à réduire votre niveau d’excitation et à communiquer un état de calme à votre corps.

3. N’oubliez pas que les sentiments sont temporaires.« Il peut également être très utile de vous rappeler que l’attaque de panique passera avec le temps, comme ils l’ont fait dans le passé », explique le Dr Hayes.

Mais s’il s’agit de votre première attaque de panique, le Dr Hayes recommande de consulter un médecin. « La première priorité dans ces situations est d’exclure une urgence médicale », dit-il.

6 types d’exercices de respiration qui peuvent aider à réduire le stress

Stressé ? Essayez la méthode de respiration 4-7-8 pour trouver votre Zen

Essayez la technique de respiration en boîte lorsque vous avez besoin d’une pause de 5 minutes

Façons de gérer les attaques de panique et d’anxiété à long terme

Prévisibles ou non, les attaques de panique n’ont pas à dicter votre santé mentale. Voici quelques stratégies fondées sur des données probantes pour vous aider à prévenir (ou à mieux gérer) les épisodes aigus d’anxiété.

1. Obtenir de l’aide

Vous ne devriez pas avoir à faire face à une anxiété débilitante par vous-même.

« Lorsque vous souffrez d’un trouble anxieux, il est toujours préférable de travailler avec un professionnel pour vous assurer d’avoir le bon diagnostic et un plan de traitement approprié », explique le Dr Hayes.

Certaines formes de thérapie par la parole, telles que la thérapie cognitivo-comportementale (TCC), sont particulièrement efficaces car elles peuvent vous donner les outils pratiques dont vous avez besoin pour tempérer l’anxiété et le stress qui produisent les attaques de panique.

« Les thérapies comme la TCC peuvent aider les gens à comprendre et à gérer non seulement leurs pensées, mais aussi les émotions et les comportements associés », explique le Dr Hayes.

Dans certains cas, « les médicaments sur ordonnance tels que les antidépresseurs et les anxiolytiques peuvent également être utiles pour aider à soulager les symptômes pénibles », explique le Dr Hayes. Bien que la médecine ne soit pas un remède contre l’anxiété, elle peut apporter un soulagement à court terme lorsque vous trouvez un thérapeute pour traiter vos crises de panique, ajoute-t-il.

2. Prioriser un mode de vie sain

« En plus d’un traitement professionnel, les modifications du mode de vie à domicile peuvent jouer un rôle important dans l’amélioration de la récupération et du bien-être général », déclare le Dr Hayes.

Se concentrer sur le bien-être de l’esprit et du corps est essentiel. Manger des aliments nutritifs, faire de l’exercice régulièrement et avoir un sommeil de qualité sont un excellent point de départ.

C’est parce qu’il a été démontré que les trois améliorent l’humeur. « Lorsque ces trois domaines clés de votre vie sont optimisés, il devient beaucoup plus facile de s’attaquer aux causes sous-jacentes de l’anxiété et du trouble panique », explique le Dr Hayes.

3. Essayez la méditation et la journalisation

« La méditation et la tenue d’un journal peuvent également être particulièrement utiles, car ce sont deux activités qui nous aident à développer la capacité d’être plus conscients de nos pensées », explique le Dr Hayes. « Cette prise de conscience accrue conduit à une meilleure compréhension de la façon dont nos pensées influencent nos émotions et nos comportements, ce qui est essentiel pour surmonter les troubles anxieux. »

Et la science le soutient : une revue de mars 2014 dans ​JAMA médecine interneont constaté que les programmes de méditation de pleine conscience amélioraient modérément l’anxiété.

De même, une petite étude de décembre 2018 en ​JMIR Santé Mentaleont démontré que la journalisation était associée à une diminution de la détresse mentale, des symptômes dépressifs et de l’anxiété, ainsi qu’à un bien-être et une résilience accrus chez les personnes souffrant de diverses conditions médicales et d’une anxiété élevée (bien que des études plus importantes soient nécessaires pour établir davantage ce lien).

Publicité

Lire aussi  Tout sur les graisses alimentaires et pourquoi votre alimentation en a besoin